République du Congo : conclusion d’un accord avec le FMI pour appuyer un programme de réformes économiques et financières

0

La République du Congo se félicite de l’accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) pour appuyer son programme de réformes économiques et financières dans le cadre de la CEMAC. Cet accord est soutenu par d’autres bailleurs multilatéraux, comme la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD).

Par cet accord, encore sous réserve de l’approbation d’un prochain conseil d’administration du FMI, l’institution et ses partenaires apporteront à la République du Congo des financements pour appuyer les mesures économiques et budgétaires sur trois ans.

La République du Congo se félicite d’avoir répondu à l’ensemble des critères pour être éligible à un financement de son programme économique et financier par le FMI et ses partenaires internationaux. La conclusion de cet accord permettra également à la République de bénéficier d’autres financements bilatéraux, comme l’a évoqué récemment le ministre français de l’économie en annonçant un soutien de 135 millions d’euros conditionné à la conclusion d’un programme.

Le programme a pour objectif d’assurer la reprise de la croissance économique d’ensemble fondée sur un équilibre budgétaire pérenne et la restauration de la viabilité de la dette à court terme.

Les négociations avec les créanciers ont d’ores et déjà été initiées, conformément aux recommandations du FMI, dans le but de restructurer la dette du pays. Ces négociations neconcernent pas les créanciers obligataires internationaux.

M. Calixte Nganongo, Ministre des Finances et du Budget a déclaré : « Cet accord avec le FMI et ses partenaires multilatéraux s’inscrit dans l’initiative CEMAC dont les pays ont tous sollicité l’assistance de l’institution afin de rétablir la stabilité économique de la région. Il permet à la République du Congo de bénéficier de financements conséquents dans l’objectif de renouer avec une croissance inclusive et durable. Ce programme est fondamental pour l’économie du pays : il vise à maintenir un environnement macroéconomique stable, compatible avec la viabilité de la dette publique, tout en tenant compte des plus faibles. »

Le programme s’articule autour de cinq piliers :

  • l’ajustement budgétaire supporté par une restructuration de la dette publique pour la rendre soutenable, et permettre la protection des populations vulnérables, y compris les femmes,

  • la sauvegarde de la stabilité du secteur financier,

  • le renforcement de la gouvernance, y compris la transparence dans la gestion des ressources naturelles,

  • le renforcement des capacités statistiques,

  • des réformes structurelles pour l’amélioration du climat des affaires, la diversification économique et l’intégration régionale.

Le gouvernement congolais remercie les équipes du FMI pour la qualité du travail effectué en parfaite collaboration.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here