Sénégal : l’emprunt obligataire Senelec sursouscrit

1

La Senelec (Société sénégalaise d’électricité) a réussi son pari de solliciter 30 milliards de FCFA auprès du marché.
La demande a dépassé l’offre. L’opération lancée en février a permis de mobiliser 38,2 milliards de FCFA à travers un syndicat de placement dirigé par CGF Bourse et Impaxis Securities.

Le taux d’intérêt appliqué est de 6,5% à apprécier par rapport à la notation investment grade octroyé à la régie par l’agence Bloomfield.

Par catégorie des investisseurs, la part du lion revient aux personnes morales. Les banques ont souscrit à hauteur de 11 milliards de FCFA contre 6,9 milliards de FCFA pour les assurances et 7,2 milliards de FCFA pour les sociétés non financières.

Les ménages et les personnes physiques ont souscrit environ 10% de la levée totale soit deux fois la moyenne observée lors des émissions précédentes.

Le directeur général de la Senelec, Matar Cissé, a indiqué que la moitié de ces ressources mobilisées, servira à “financer la qualité de service”.

1 COMMENTAIRE

  1. Encore que pour mieux apprécier la contribution des assurances, il faut prendre en compte les DAT constitués au niveau des banques (et qui permettent à ces dernières un niveau de souscription plus amélioré) qui constituent en terme de ratio, le premier niveau dans les placements des compagnies d’assurances. Pour dire que la contribution de ce secteur au financement de l’économie est quand même très significative, malgré les insuffisances dans leur fonction principale qui est le paiement des sinistres.
    Toutes mes félicitations à Financial Afrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici