Dakar hôte de la première édition des journées de l’OMVS

0

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a lancé ce lundi 12 mars à Dakar la première édition des Journées de l’institution, marquant ses 47 ans d’existence. Placé sous le thème « les fondements de l’intégration autour du fleuve Sénégal », l’événement a permis à l’organisation intergouvernementale de partager sur ses réalisations et projets.

« L’OMVS est en effet bâtie sur le socle des rapports séculaire entretenu par le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée qui ont pour fondements la concorde, la solidarité et le partage » a déclaré d’emblé le haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Séméga.

L’organisation a été classé organisme de bassin numéro 1 au niveau mondial en 2015 et 2017 par le « think-thank » indien Stratégic foresight Group dans son rapport Water Quotient qui fait désormais autorité dans le monde de la géostratégie de l’eau, selon les conclusions d’une étude comparée de 84 organismes transfrontalières impliquant 205 bassins fluviaux que se partagent 184 pays.

Pour M. Séméga, les Etats membres ont choisi la voie du développement, du partage équitable et de la solidarité pour se prémunir contre les conflits liés à l’eau, qui sont légion sur la surface du globe.

Prenant en exemple le Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau et de Développement des usages à buts multiples (PGIRE), l’OMVS a injecté 110 millions de dollars dans une première phase de 7 ans, de 2007 à 2013 et a pu mobiliser 245 millions de dollars pour la seconde phase en cours de mise en œuvre. Le projet formulé pour créer les conditions d’un développement à la base, permet aux différents acteurs de lutter contre la pauvreté dans le bassin.

Pour le patron de l’OMVS, les besoins globaux de l’organisation en financement pour la réalisation des différents projets se chiffrent à près de 4 milliards de dollars US.

Venu prendre part à la journée, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mansour Faye, a tenu à se féliciter de cette organisation qui « a su résister aux vicissitudes de l’histoire et aux épreuves du temps avec un immense défi… Le fait d’être cité en exemple et d’avoir été classé deux fois bassin numéro 1 au niveau mondial témoignent de nos victoires successives et nos conquêtes sur le chemin du progrès dans un esprit de solidarité qui a fait face à l’épreuve du temps. ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here