La Grande Bretagne promet des milliards de dollars pour des infrastructures en Afrique

0

Le Département du commerce international du Royaume-Uni (DIT) s’engage à faciliter la mobilisation  de milliards de livres sterling de prêts et de garanties aux pays africains pour les aider à combler le gap des 93 milliards de dollars par an nécessaires à l’investissement dans les infrastructures.

Le département du commerce international (DIT), représenté dans 21 pays à travers le continent, peut permettre la fourniture de ces installations à travers UK Export Finance (UKEF) et l’agence de crédit à l’exportation du Royaume-Uni, une de ses sous sections.

Les prêts peuvent être octroyés  dans les monnaies locales de 9 pays africains pour des projets allant du transport, des mines et de la construction générale. Principale condition posée, le projet doit inclure au moins 20% de contenu britannique et satisfaire à tous les autres critères de prêt.

Par exemple, l’UKEF a la capacité de soutenir des projets d’infrastructure en Afrique du Sud (jusqu’à 4 milliards de livres sterling), au Kenya (jusqu’à 1 milliard de livres sterling) et au Nigeria (jusqu’à 750 millions de livres sterling).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here