Le blacklistage de la Tunisie emporte le gouverneur de la banque Centrale

0
Le désormais ex gouverneur de la banque centrale de Tunisie, Chedly Ayari, a été démis de ses fonctions à la tête de l’institution. Un limogeage qui fait suite à la décision du parlement européen, mercredi 7 février, d’inscrire la Tunisie sur la liste noire des pays ne luttant pas assez contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
Cette décision intervient juste après que le pays ait été retiré de la liste des paradis fiscaux par l’Union européenne.

La réponse de la Tunisie ne s’est pas faite attendre avec cette mesure du premier ministre tunisien, Youssef Chahed, qui a pratiquement immédiatement réagi, emportant ainsi Chedly Ayari, agé de 84 ans.

Les parlementaires européens ont suivi les recommandations du GAFI (Groupe d’action financière), un organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Il avait lancé l’alerte en novembre 2017. La Tunisie est classée comme pays à haut risque et non-coopératif. Sur cette liste, figurent des pays comme l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie ou le Yémen.

Le poste de gouverneur devrait ainsi revenir à Marouane Abassi qui a été proposé ce mercredi par le chef du gouvernement. Economiste principal au sein du Groupe de la Banque mondiale depuis janvier 2008, il coordonne le programme pays pour la Libye et a été nommé représentant de la Banque mondiale en Libye en novembre 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here