L’Irena et la ville d’Abou Dhabi financent deux projets solaires à Maurice et au Rwanda.

0

L’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) et le Fonds d’Abou Dhabi pour le développement (ADFD) vont accorder 25 millions de dollars pour le développement de projets solaires à Maurice et au Rwanda.

L’annonce de la décision d’investir dans ces deux pays, dans le cadre de la Facilité de projet Irena/ADFD,   a été faite  à  l’occasion de la tenue de la 08e session de l’assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables la semaine dernière aux Emirats Arabes Unis.

L’Irena est une plateforme mondiale de coopération et d’échanges d’informations dans les énergies renouvelables.

Maurice va bénéficier d’un prêt de 10 millions de dollars fourni par l’ADFD pour installer des systèmes photovoltaïques sur les toits de 10 000 foyers.

Le Rwanda va quant à lui bénéficier d’un prêt de 15 millions de dollars pour l’installation de 500 000 systèmes photovoltaïques hors réseau à travers son territoire.

La Facilité de projet Irena/ADFD, fruit de la collaboration entre les deux institutions, a été mise sur pied en 2013 avec 350 millions de dollars en prêts concessionnels venant de l’ADFD.

La Facilité soutient des projets d’énergies renouvelables recommandés par l’Irena dans les “pays en développement”.

Chaque projet est accompagné avec un montant compris entre 05 et 15 millions de dollars, couvrant jusqu’à 50% des coûts totaux du projet le reste étant généralement co-financé.

Les taux d’intérêt sont compris entre 1 et 2% sur 20 ans avec une période de grâce de cinq ans.

Depuis 2014, l’ADFD indique avoir déjà financé 21 projets pour 214 millions de dollars, en attirant plus de 420 millions de dollars de cofinancement supplémentaire de la part de gouvernements et fonds de développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here