Mauritanie : circulation de la nouvelle monnaie

0

La nouvelle monnaie « Ouguiya » a été mise en circulation lundi, 1 janvier 2018, sur toute l’étendue du territoire national après le changement de sa base annoncé par Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à l’occasion du 57è anniversaire de l’indépendance nationale.

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie circulent concurremment avec les anciens billets de banque et pièces de monnaie jusqu’au 30 juin 2018.

Les anciens billets et pièces seront retirés selon un calendrier établi par la Banque centrale de Mauritanie (BCM), en commençant par les billets de 5.000 (11,76 euros) d’ici le 31 janvier.

Les billets de 2.000 et de 1.000, suivront respectivement d’ici un à deux mois plus tard ; et les plus petites coupures d’ici juin.

Selon de document de la BCM,  intitulé changement d’etalon de l’ouguiya, l’économie mauritanienne a fortement évoluée durant les deux dernières décennies. Le niveau des réserves internationales de changes est passé de 31,7 Millions de USD en 2003 à 996,4 Millions de US en 2013.

Les recettes en devises annuellement encaissées ont occasionné des émissions d’Ouguiya, injectées dans une économie où le cash est prépondérant avec un faible taux de bancarisation (de l’ordre de 18%).

Une situation qui engendre plusieurs conséquences à savoir une forte demande sur les billets de banque, notamment les grosses coupures ( 500.000 billets par coupure et par mois ,soit 36 millions de billets par an)  et de grands risques de falsification (faux monnayage de plus en plus performant) compte tenu de l’ancienneté des dispositifs de sécurité.

Ce changement d’étalon de l’ouguiya  adopté par la BCM vise le renforcement de la valeur de la monnaie nationale d’une part et de la confiance en elle d’autre part, en encourageant l’utilisation des pièces de monnaie d’une espérance de vie plus longue et qui sont plus souples pour les opérations commerciales et comptables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here