Sénégal : la CNAAS assure la campagne cotonnière

0

AVEC LE SOUTIEN DE LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) ET DE FINACTU, LA COMPAGNIE NATIONALE D’ASSURANCE AGRICOLE DU SENEGAL (CNAAS) ASSURE TOUTE LA FILIERE COTON DU SENEGAL CONTRE LES RISQUES CLIMATIQUES

Dans l’été 2017, tous les producteurs de la filière « Coton » du Sénégal ont souscrit à la première police d’assurance climatique indicielle au niveau national. Le cabinet Finactu a  participé à cette réussite dans le cadre du mandat d’assistance technique à la Banque Ouest Africaine de Développement qu’elle assume depuis 2014.

Avec près de 40.000 producteurs assurés, il s’agit d’un des plus importants projets d’assurance indicielle en Afrique subsaharienne francophone contre les aléas climatiques. Comme le rappelle Denis CHEMILLIER-GENDREAU, Président de FINACTU, « Ce succès s’appuie sur la conviction, développée avec constance par FINACTU depuis des années, selon laquelle l’assurance agricole ne peut se développer qu’en s’appuyant sur des agrégateurs qui en assurent la distribution ».
En l’espèce, la distribution de ce produit a été intégrée au circuit de financement des intrants agricoles, au même titre que les engrais, avec l’aide précieuse de la Fédération Nationale des Producteurs de Coton (FNPC), la Société de Développement des Fibres Textiles (SODEFITEX), et le soutien financier de la Caisse Nationale du Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS).

Pour FINACTU, il s’agit aussi d’un très beau succès, que la CNAAS et ses partenaires viennent de concrétiser ; et ce projet pourrait devenir une référence dans la sous-région à plusieurs titres :
en premier lieu, parce qu’il s’agit d’une des premières polices « groupe » en Afrique de l’Ouest, permettant de couvrir l’intégralité d’une filière agricole, loin des « projets pilotes » auxquels l’assurance agricole a été trop longtemps confinée ;
ensuite, cette police confirme le rôle clé joué par les agrégateurs, qui connaissent mieux que quiconque les agriculteurs et ont une position inégalée pour assurer la distribution de l’assurance ;
enfin, le produit est basé sur des indices satellitaires d’évapotranspiration, un indice performant permettant d’assurer un bon niveau de corrélation avec les rendements historiques constatés par les producteurs. L’extrême sophistication technique du produit se combine merveilleusement avec l’extrême simplicité de sa présentation marketing aux agriculteurs.
Le produit est assuré par la CNAAS, et réassuré par un consortium de réassurance composé d’Axa, AFRICA RE, et la CICA RE.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here