Côte d’Ivoire : General Electric décroche un contrat sur la centrale thermique d’Azito

0
General Electric (GE) et Azito Energie, l’opérateur qui exploite la centrale thermique du même nom dans la banlieue abidjanaise, ont signé ce 15 novembre un accord en vue de moderniser les deux turbines à cycle combiné et optimiser les performances de ce dernier.

Il s’agira pour le groupe américain de mettre en œuvre des solutions de mise à niveau des équipements et d’optimisation des opérations de Azito Energie, ce qui aura pour effet la hausse de la production pouvant atteindre 30 MW.
« Avec le package de mise à niveau et les solutions numériques de GE, nous produirons plus de puissance, améliorerons l’efficacité de l’usine et réduirons notre empreinte carbone » a indiqué Luc Aye, directeur général de Azito Energie.
D’après GE en effet, en plus d’augmenter la puissance, les mises à niveau des turbines devraient permettre une augmentation de l’efficacité du cycle combiné, ce qui se traduira par des économies de carburant significatives et une réduction des émissions de CO2. Les solutions de GE étendront également les intervalles d’inspection pour les turbines à gaz, réduisant ainsi les frais d’entretien et de réparation, ce qui, à son tour, réduira les coûts globaux de l’usine et améliorera la rentabilité.
« Avec la centrale électrique d’Azito produisant plus d’un tiers de l’électricité en Côte d’Ivoire, ces améliorations auront un impact considérable sur le paysage énergétique du pays » a commenté Élisée Sezan, directrice générale de l’activité de Power Services de GE pour l’Afrique subsaharienne.
La mise à niveau inclut la solution d’optimisation des opérations basée sur Predix, le logiciel développé par GE qui permettra une analyse efficiente des données en vue renforcer les performances globales de l’usine.
General Electric, qui fournit une grande partie des générateurs électriques du pays, a ouvert en mai dernier son bureau régional pour l’Afrique subsaharienne francophone à Abidjan. Et au cours d’une rencontre avec le premier ministre ivoirien, Steve Bolze, le PDG de la firme américaine, avait même révélé avoir des discussions au sujet d’un projet d’une capacité de « 1,4 gigawatt » qui devrait être conclu « avant 2020 ».
Les centrales thermiques (opérées par Ciprel et Azito Energie) fournissent 75% de l’énergie électrique en Côte d’Ivoire, le reste étant assuré par les barrages hydroélectriques. La production nationale estimée à un peu plus de 2 000 MW devrait doubler d’ici 2020.
Filiale du groupe américain Globeleq et de IPS du réseau Agathe Khan, Azito Energie représente environ  35% de l’offre ivoirienne d’électricité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here