Le gendarme financier camerounais barre la route à un emprunt gabonais

0

La Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun a mis en garde, via un communiqué publié vendredi 3 novembre, le public contre une campagne de souscription à des emprunts obligataires destinés au financement de projets portuaires portés par «Gabon Special Economic Zone».

Cause avancée, la structure en charge de la structuration de l’emprunt ne dispose pas de l’agrément du régulateur et n’a pas son visa pour cette opération.

Aux yeux du CMF, seuls Afriland Fisrt Bank (AFB), la Société générale Cameroun (SGC), la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC), SCB Cameroun, Financial Capital Cameroon (FCC), Citibank Cameroon, Cenainvest, Standard Chartered Bank Cameroon, Banque Atlantique et BGFIBank sont prestataires de services d’investissement (PSI) autorisés à agir sur le territoire camerounais.

Le CMF semble ignorer les visas de la COSUMAF, superviseur régional, appelé à voir ses prérogatives de gendarme financier du marché des capitaux se renforcer avec le transfert acté de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BVMAC) de Libreville à Douala.