CEMAC: le coup de pouce de la BDEAC pour l’ouverture des frontières

1

Pour soutenir la décision d’ouverture intégrale de leurs frontières, prise par le Tchad, le Gabon, la Centrafrique,  la Guinée équatoriale et la République du Congo, le conseil des ministres de la  zone Cemac compte accompagner le processus. 

Ainsi,  lors de sa session extraordinaire qui s’est tenue le 29 octobre 2017, au Tchad,  le conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC)  a  autorisé  la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) à prélever, sur les fonds du Fodec (Fonds de développement de la Cemac), le montant de 1,7 milliard de FCFA pour le paiement du reliquat dû à Interpol, au titre des équipements pour la sécurisation des frontières de la Cemac »

L’enveloppe servira  à accompagner l’application de la libre circulation des personnes.Par ailleurs, le Conseil a exhorté les Etats membres, qui n’ont pas encore finalisé la mise en place du passeport biométrique, à le faire dans les meilleurs délais.

1 COMMENTAIRE

  1. Je n’ai jamais compris les réelles raisons qui ont fait qu’il n’y est pas la libre circulation des personnes et des biens au sein de la CEMAC et qui a causé tant de tort aux populations et au développement économique et social des pays membres. Pourquoi, selon moi, la volonté politique a été la cause principale de ce désagrément.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here