Le Fonds britannique de développement va booster ses investissements en Afrique de l’Ouest

0

Le Fonds de financement du développement du Royaume Uni, Commonwealth Development Group (CDC-Group), va investir 60% de son nouveau capital de 2600 milliards de FCFA en Afrique de l’Ouest pour les 5 prochaines années.

Les secteurs concernés par ce financement sont, entre autres, le Btp, l’agriculture et l’énergie. Jusqu’aujourd’hui Cdc-Group a investi 1,5 milliard de dollars dans le continent africain, permettant ainsi de créer un million d’emplois.

Un montant jugé encore « dérisoire » par Mark Pay, membre du comité de direction du Cdc-Group. « Il faut le reconnaître, nous n’avons pas assez investi dans la région ouest-africaine. C’est pourquoi nous voulons maintenant nous y focaliser en appuyant le secteur privé et les plans nationaux de développement. Un solide secteur privé est essentiel au développement d’une économie robuste et prospère, qui construit des infrastructures, offre des produits et services et crée des emplois» a-t-il déclaré.

Fidèle à son modèle de fonctionnement, le groupe investit directement en capitaux propres ou en dettes, et indirectement par le biais de fonds d’investissement. Il soutient 69 fonds dans 31 pays.

Depuis près de 70 ans, CDC Group investit dans les entreprises présentes en Afrique pour aider à soutenir la création d’emplois et le développement économique.

Sur le continent, le portefeuille d’investissement du groupe comprend plus de 650 sociétés, telles que Globeleq, qui possède la centrale d’Azito fournissant le tiers de l’électricité en Côte d’ivoire ou Bridge Bank.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here