Cameroun : Société Générale, Afriland et EDC en lice pour arranger un emprunt obligataire de 130 milliards de FCfa

0

Depuis le lancement de son premier appel public à l’épargne en décembre 2011, le Cameroun s’apprête à lancer le 5ème emprunt obligataire de son histoire.

Un consortium composé de la banque camerounaise Afriland First Bank, de la filiale locale du groupe français Société Générale, ainsi que d’EDC, filiale du groupe Ecobank spécialisée dans l’investissement sont en lice pour arranger cette opération de levée de fonds en faveur de l’Etat du Cameroun.

L’opération d’une durée de maturité de 5 ans vise à lever sur le Douala Stock Exchange (DSX), une enveloppe de financements de 130 milliards de francs Cfa.

Le taux d’intérêt, qui sera servi dans le cadre de ce nouvel appel public à l’épargne, n’a pas encore été déterminé.

Cependant, il est loisible de penser que ce taux d’intérêt s’établira à 5,5% au moins, comme les précédentes opérations de ce type réalisées sur le marché boursier local ; à défaut d’être légèrement supérieur, eu égard au contexte économique actuel marqué par la baisse des cours mondiaux des matières premières, dont le corollaire est le ralentissement des activités économiques et par conséquent la réduction de l’épargne.

Ce nouvel emprunt obligataire à taux non concessionnel viendra gonfler le niveau d’endettement du pays, qui a franchi la barre de 30% du PIB au 2ème trimestre 2017, et qui vaut au pays des récriminations du Fonds monétaire international (FMI) avec lequel le Cameroun est sous programme d’ajustement depuis le 26 juin 2017.