Index Up40, quand les start-up françaises misent sur l’Afrique

0

Juste 10 mois après sa création, l’index Up40 aura investit plus de 30 millions d’euros en Afrique. Une manne qui dénote de la dynamique de l’investissement innovant français sur le continent. Avec 25 start-up à son actif, l’index regroupe 10 secteurs d’activité : énergie, éducation, agroalimentaire, services, e-commerce, sport, industrie, finance, e-santé, assurances. Il ambitionne de rassembler prochainement les 40 start-up représentatives de l’innovation française à destination des marchés africains.

Au titre des réalisations, avec 24 millions d’euros de fonds levés pour un investissement global de 32 millions d’euros en Afrique, ces start-up employaient, en 2016, 335 salariés et représentaient un chiffre d’affaires cumulé de 35 millions d’euros. Pour cette année 2017, l’index devrait représenter plus de 880 emplois et un chiffre d’affaires cumulé estimé à 84 millions d’euros.

Un intérêt qui s’explique selon le coordinateur de l’index Up40 et cofondateur d’Aera groupe, Fabrice Le Saché, par la compétitivité du marché africain qui se présente comme une zone d’innovation et de croissance où la compétition mondiale s’exprime avec force. « Dans ce contexte, les start-up françaises sont parmi les plus dynamiques sur le continent ! Elles investissent, concluent des alliances commerciales et agissent dans les 54 pays en défendant l’entrepreneuriat. À l’image du continent, la France change parfois plus rapidement que le regard porté sur elle. » a-t-il indiqué.

Créé en juin 2016, l’index Up40 permet une meilleure coordination des jeunes entrepreneurs français en Afrique, une collaboration plus étroite entre start-up, PME et grands groupes et un fléchage accéléré des investissements vers les projets innovants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here