OIF : les fortes dépenses de Michaël Jean font débat

2

La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Michaël Jean est sous le feu des projecteurs depuis quelques temps. Elle est accusée de faire trop de dépenses lors de ses voyages et autres.

Le directeur général de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), Michel Nadeau, reproche à la secretaire générale de l’OIF d’avoir procédé à des rénovations dans son appartement de fonction à Paris, dont la facture s’est soldée à un demi-million de dollars.

En outre, selon M. Nadeau,  Michaël Jean devrait faire preuve de plus de discernement quant à ses dépenses donnant par exemple un séjour de quatre jours au célèbre hôtel Waldorf-Astoria pour 50 000 dollars.

«Est-ce que l’Organisation internationale de la Francophonie doit absolument être là quand la majorité des gens pour qui travaille Michaël Jean sont en Afrique et vivent dans des conditions difficiles», a-t-il expliqué en entrevue avec Mario Dumont, à la chaine de télévision canadienne, LCN.

L’analyste d’enfoncer le clou : «Je pense que quand vous êtes à la tête d’une organisation qui a un petit budget, 110 ou 115 millions $, on devrait faire preuve d’un peu plus de frugalité, de retenue».

Bien qu’il reconnaisse que les voyages sont nécessaires pour la secrétaire générale, il remet en question les choix pris par cette dernière alors qu’elle a dépensé près de 2 millions $ en deux ans.

 

2 Commentaires

  1. Cette personne à parfaitement raison de remettre en cause cette femme. je trouve vraiment scandaleux et honteux d’abuser comme ca du système. Vraiment un abus de sa part. Aucune honte.

  2. Nous pensons qu’il serait inadmissible et injurieux d’accepter la candidature d’un membre d’un pays qui s’est aligné auprès des COMMONWEALTH en abandonnant la langue et et culture francophone qui est à l’origine de ce peuple.
    le Rwanda comme le Burundi étaient sous tutelle du royaume belge et parlaient le Français.
    La situation politique incite le Rwanda d’accéder à l’ OIF pour mieux gérer politiquement et culturellement les affaires des pays voisins du grand Lac mais surtout son voisin la RDC.
    La RDC c’est le pays francophone le plus grand en terme de Population et culture francophone mais n’est jamais sollicité pour diriger cette Organisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here