Duel Sénégalo-Tchadien pour présider la commission de l’Union Africaine

0
Le Senegalais, Pr Abdoulaye Bathily et le ministre tchadien, Moussa Faki Mahamat
Le Senegalais, Pr Abdoulaye Bathily et le ministre tchadien, Moussa Faki Mahamat
Le Senegalais, Pr Abdoulaye Bathily et le ministre tchadien, Moussa Faki Mahamat

Le sénégalais, Abdoulaye Bathily, représentant des Nations Unies en Afrique centrale est candidat à la présidence de la commission de l’Union africaine (UA). Idem pour le  ministre des Affaires étrangères du Tchad, Moussa Faki Mahamat. 

Le duel risque d’être âpre d’ici janvier 2017, date de l’élection du successeur à l’actuelle présidente de la commission de l’UA, la sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Le Professeur Abdoulaye Bathily terminera son mandat de représentant des Nations Unies en Afrique Centrale le 31 octobre prochain, après 30 mois en poste.  Lui qui avait succédé au Tchadien Abou Moussa au début de l’année 2014 va se consacrer à «sa campagne pour conquérir la présidence de la Commission de UA ».

Candidat du Sénégal, le Pr  Bathily est également candidat de la CEDEAO, qui avait déclaré officiellement soutenir le sénégalais en marge du dernier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, tenu en juillet dernier à Kigali.

Acteur majeur dans la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel, le président tchadien Idriss Deby avance pour sa part la candidature de son ministre des Affaires Moussa Faki Mahamat, en poste depuis près de dix ans.

« Je crois à l’Afrique, je crois en la nécessité de l’Union africaine. Les défis que nous connaissons sont les défis communs, et je pense que mettre mon expérience au service du continent est un devoir » a commenté le ministre tchadien des affaires.

M.Mahamat jouit également d’une certaine crédibilité en Afrique. Car il a été un acteur clé  dans des dossiers chauds en Afrique comme les négociations pour la paix au Darfour, au Mali et  la lutte contre le groupe jihadiste nigérian Boko Haram.