Mauritanie/Afrique : Bouamatou monte «une Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique »

0

Mohamed Bouamatou, fondateur et actionnaire principal de la Générale de Banque de Mauritanie (GBM-spécialisée en Afffaire), vivant en exil depuis plus de 4 ans au Maroc, a crée une « Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique ».
Les activités de cette institution ont été officiellement lancées à Bruxelles (Belgique) début août.  Objet déclaré, «la promotion de la démocratie, la lutte contre la pauvreté et la male gouvernance » sur le continent.
Ce choix de la dimension continentale et panafricaine, n’est pas fortuit.
Car le célèbre exilé, ancien président du patronat mauritanien, revendique désormais un statut de «Citoyen du Monde».
Au départ, les activités de la nouvelle fondation auront pour terrain de prédilection l’Afrique, en ciblant particulièrement des pays comme le Sénégal, le Mali et la Mauritanie.
Mohamed Ould Bouamatou a annoncé le démarrage des activités « de la Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique » à l’occasion d’une cérémonie au cours de laquelle il était entouré de deux (2) grands avocats des barreaux de Bruxelles et Paris, à savoir maîtres Georges Henry Beauthier et William Bourdon.
Ces personnalités ont beaucoup communiqué sur les objectifs du «nouveau né» à travers les antennes de la chaîne francophone TV5.
L’avocat belge, spécialiste des droits de l’enfant, est célèbre pour avoir défendu une des parties civiles dans le cadre de l’affaire contre le pédophile Marc Dutroux.
Quant à maître William Burdon, l’évocation de son nom renvoie à l’ONG Sherpa et à la fameuse procédure de traque «des biens mal acquis » de certain de chefs d’états africains.
Il apparaît ainsi comme un pénaliste spécialisé dans le combat contre la mauvaise gouvernance.
Aucune réaction officielle n’a été notée à Nouakchott après l’annonce de la création de la «Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique».
Cependant, la nouvelle ne devrait pas laisser indifférent le pouvoir mauritanien.
Pour de nombreux observateurs, la démarche de Mohamed Bouamatou, ex allié du président Mohamed Ould Abdel Aziz, devenu un de ses plus farouches adversaires, vise à lui offrir un cadre formel pour combattre le chef de l’Etat mauritanien et sa gouvernance, sur laquelle l’opposition tire régulièrement à boulets rouges.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here