La firme britannique va construire un hub pétrolier de 600 millions de dollars au Ghana.   Les privés ghanéens prendront part au projet à hauteur de 35% des parts.

Par rapport aux ports sud-africains, cette future  plateforme permettra d’économiser jusqu’à 20 jours de navigation par rapport aux grands débouchés (Europe, USA).  La décision de Lonhrho s’inscrit par ailleurs dans le sillage d’Exxon Mobil et de Shhell qui misent sur l’Afrique de l’Ouest, région d’où  partent 60% du pétrole exporté du continent.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here