Seidik_AbbaJusque-là Chef du Bureau de l’Agence panafricaine d’information (PANAPRESS) à Paris, le nigérien Seidik Abba  vient d’être nommé rédacteur en chef de Jeune Afrique. Journaliste au long cours, Seidik Abba a commencé sa carrière dans son pays le Niger avant de s’installer en France en 2001. 

Seidik Abba commente régulièrement l’actualité africaine sur plusieurs médias internationaux parmi lesquels TV5/RFI, France 24, Africa N°1, BFM Business et la radio allemande Deutsche Welle (DW),..

Journaliste-écrivain, il est notamment l’auteur de «La Rébellion touarègue au Niger. Qui a tué le rebelle Mano Dayak ?» (Harmattan, 2010), «La Presse au Niger. Etat des lieux et perspectives» (Harmattan, 2009), « Niger. La junte militaire et ses dix affaires sécrètes (2010-2011) » (Harmattan, 2013).

Seidik Abba est également chercheur associé à l’Université de Valenciennes (Nord de la France) où il a soutenu une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la communication.
Au cours de ces dix dernières années, Seidik Abba a été sollicité en qualité d’expert par de nombreuses organisations internationales, parmi lesquelles la Banque africaine de développement (BAD), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Facilité africaine de soutien de juridique (ALSF), ou encore l’Association pour le développement de l’Education en Afrique (ADEA).

 

Source: APO

1 COMMENTAIRE

  1. Monsieur ABBA, bonsoir. C’est Youcef MAALLEMI, journaliste. On a fait le voyage ensemble, Addis Abeba-Egypte (lors de notre retour de la couverture du 20e sommet de l’Union Africaine, du mois de janvier dernier).

    Toutes mes félicitations

    J’ai appris votre nomination (Via notre site de toute la finance africaine FINANCIAL AFRIK dans lequel je collabore depuis le 1er jour) au poste de Rédacteur en Chef au sein du magazine JEUNE AFRIQUE, je souhaite, par la présente, vous féliciter pour cette grande réussite.
    Monsieur ABBA, votre travail, votre implication, votre expérience professionnelle et bien sur votre sacrifice (à l’exemple de notre directeur de la publication du Financial Afrik. M. ADAMA WADE) ont été récompensés et vous méritez amplement cette nouvelle distinction.
    Dans l’espoir de renouveler mes vœux de vive voix dans un futur proche, je vous prie d’agréer, Monsieur ABBA, mes salutations distinguées.
    Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here