SecteursIntegra Bourse, une expérience maghrébine qui tourne court

Integra Bourse, une expérience maghrébine qui tourne court

-

Le Broker Integra Bourse, filiale de Tunisie Valeurs, qui avait obtenu un agrément en août 2007 pour exercer comme intermédiaire à la  Bourse de Casablanca, devrait être cédée au groupe Duet Group, gestionnaire fort de 32 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

En tant qu’indépendante, non adossée à une banque,  Integra Bourse, présidée  par Mohamed Fadhel Abdelkefi, président du Comité de la Bourse de Tunis, a été secouée  par la morosité ambiante à la Bourse de Casablanca d’une part et, d’autre part, par le printemps arabe.

En effet, l’une des   opérations  d’envergure  réussies jusque-là par Ghassen BELHADJ JRAD, directeur général d’Integra Bourse, à savoir l’introduction de Ennakl Automobile, à la Bourse de Casablanca (première du genre pour une société étrangère) , s’est transformée en douche froide  pour les petits porteurs  suite aux démantèlements des avoirs du clan Ben Ali.  Ennakl Automobile, coté à Tunis et à Casablanca,  appartenait à Sakhr  El Materi, le  gendre préféré de Ben Ali. L’Etat tunisien a confisqué 60% du capital qu’il a cédé par la suite à un consortium privé.

Le tour de table  d’Integra Bourse est dominé par Tunisie Valeurs (leader en Tunisie) avec 63,33% des parts, Tuninvest Investment Ltd (30%) et Mohamed Ibrahim (6,6%).

 

Rédactionhttps://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X