Integra Bourse, une expérience maghrébine qui tourne court

0

Le Broker Integra Bourse, filiale de Tunisie Valeurs, qui avait obtenu un agrément en août 2007 pour exercer comme intermédiaire à la  Bourse de Casablanca, devrait être cédée au groupe Duet Group, gestionnaire fort de 32 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

En tant qu’indépendante, non adossée à une banque,  Integra Bourse, présidée  par Mohamed Fadhel Abdelkefi, président du Comité de la Bourse de Tunis, a été secouée  par la morosité ambiante à la Bourse de Casablanca d’une part et, d’autre part, par le printemps arabe.

En effet, l’une des   opérations  d’envergure  réussies jusque-là par Ghassen BELHADJ JRAD, directeur général d’Integra Bourse, à savoir l’introduction de Ennakl Automobile, à la Bourse de Casablanca (première du genre pour une société étrangère) , s’est transformée en douche froide  pour les petits porteurs  suite aux démantèlements des avoirs du clan Ben Ali.  Ennakl Automobile, coté à Tunis et à Casablanca,  appartenait à Sakhr  El Materi, le  gendre préféré de Ben Ali. L’Etat tunisien a confisqué 60% du capital qu’il a cédé par la suite à un consortium privé.

Le tour de table  d’Integra Bourse est dominé par Tunisie Valeurs (leader en Tunisie) avec 63,33% des parts, Tuninvest Investment Ltd (30%) et Mohamed Ibrahim (6,6%).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here