Bourse du Caire: le pessimisme des investisseurs étrangers

0

Adly MansourSur la séance du jeudi 4 juillet, la Bourse du Caire a engrangé plus de 3 milliards de dollars de gains.  Un bond de 7  pour cent qui n’a pas suffi à calmer les inquiétudes des investisseurs étrangers.  Ceux-ci ont été nettement vendeurs vendredi pour un solde de 15 millions de dollars, niveau non atteint depuis le 28 mars dernier;  

Signe de la défiance, la glissade de l’eurobond égyptien (échéance 2020).  Le rendement du coupon a cédé 10 points de base, vendredi,  en milieu d’après midi, lesquels s’ajoutent aux 148 points perdus le jeudi. Le bond égyptien se négocie désormais à 9,18%.

Les investisseurs étrangers parient plus sur une insolvabilité voire  un défaut que sur un recouvrement rapide de l’économie égyptienne.  Durant ce trimestre, l’Etat doit régler au niveau local  24 milliards de dollars en monnaie locale et 4,4 milliards de dollars en euros et dollars.  Le cumul équivaut à 28% des réserves en devises du pays, soit trois mois d’importation.

La suspension de l’Egypte  de l’Union Africaine, décidée finalement aujourd’hui alors que pro et anti-Morsi s’affrontaient, a éclipsé la prestation de serment du président par intérim, Adly Mansour (sur la photo).  Sera-t-il celui qui apposera sa signature aux côtés de celle de la directrice du FMI, Christine Lagarde, pour un prêt de 4,8 milliard de dollars que le gouvernement islamiste révoqué, n’avait pas pu obtenir? Wait and see.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here