CDC SénégalLa Caisse de Dépôt et de Consignation (CDC) du Sénégal veut utiliser les fonds des microfinances et les comptes dormants des banques pour les fructifier dans des  « missions d’intérêt général’.  C »est ce qu’a déclaré  Thierno Seydou Niane, directeur de la CDC lors d’un atelier de vulgarisation destiné aux médias. Ces fonds dormants étaient estimés à 18 milliards de FCFA en 2006. 

 Etablissement public à statut spécial, créé par la loi n°2006-03 du 04 janvier 2006 et placée sous l’autorité du ministère sénégalais de l’Economie et des Finances, la Caisse des dépôts et consignations  se substitue au Trésor public dans la réception et la gestion des dépôts et consignations des organismes et des particuliers ainsi que dans la garde des fonds disponibles de la Caisse nationale d’épargne (Cne).
La CDC est largement inspirée de la CDG (Caisse de Dépôt et de Gestion) du Maroc qui reçoit régulièrement des missions de quelqu’uns de ses cadres.  La caisse marocaine tire son modèle notamment de la gestion de la Caisse Nationale de sécurité sociale (CNSS), de ses nombreuses filiales (Banque, Assurance, BTP, Tourisme, Aménagement urbain) et de son rôle d’institutionnel, animateur de  premier plan du marché financier marocain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here