ZumaPekinLa banque sud africaine Absa Capital, filiale de Barclays, s’est inquiétée cette semaine des répercutions du ralentissement de l’économie chinoise sur la croissance du pays. Important exportateur de platine en particulier, dont le pays détient 95% des ressources mondiales, ainsi que de charbon d’or et de fer, l’Afrique du sud pourrait connaître une croissance de 2,3%, contre 2,7% selon la banque, du fait du ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Les métaux représentent 41% des exportations de Pretoria, et Pékin est son premier partenaire commercial. Absa Capital a expliqué que les exportations sud-africaines connaissent déjà « dans la plupart des cas des baisses de prix ». La banque s’inquiète également d’une dégradation à venir de la balance commerciale du pays, alors que les importations du pays vont être amenées à augmenter pour réaliser le programme d’infrastructures de 500 milliards de dollars lancé l’année dernière lors du sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) à Maputo.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here