Pêche en Mauritanie: l’ultimatum du 31 décembre 2013

0

Pêche Mauritanie76 bâtiments composés de chalutiers congélateurs dits de la catégorie C, D et des glaciers, constituant la flotte nationale de pêche de fond en Mauritanie, doivent faire l’objet d’un renouvellement total ou partiel, avant la date du 31 décembre 2013, selon un arrêté du ministère des pêches et de l’économie maritime, publié à l’issue des travaux d’une commission chargée d’élaborer de nouvelles mesures.

Celles ci concernent «1- les chalutiers congélateurs dit de la catégorie D, qui  doivent cesser définitivement leurs activités au plus tard le 31 décembre 2013 ».  Les propriétaires sont appelés à  prendre les dispositions appropriées pour soumettre leurs demandes de renouvellement et remplir les critères d’éligibilité avant cette échéance.

« 2- Les chalutiers congélateurs dit de la catégorie C dont les détenteurs sont « engagés à prendre les mesures idoines pour les rendre en totale conformité avec la réglementation sanitaire ou, le cas échéant, demander leur substitution avant fin 2013 et remplir les critères d’éligibilité avant l’échéance ». Il sera mis fin aux activités des chalutiers dont la conformité aux normes d’hygiène n’a pas été constatée avant le 31 décembre 2013.

 

« 3-les  chalutiers glaciers, qui doivent cesser définitivement leurs activités au plus tard le 31 décembre 2013 » et leurs propriétaires sont invités à prendre toutes les dispositions pour leur substitution.

Le prix moyen  d’un bateau de pêche varie de 6 à 4 millions de Dollars us et la période entre la formulation de la commande et la livraison effective est de 2 années révolues, selon l’avis des spécialistes de la pêche.

Un constat qui rend l’opération quasiment impossible pour les armateurs nationaux désormais engagés dans une course vers la faillite.