Sahara Occidental: Washington dégoupille sa bombe

0

Christopher Ross Le Conseil de sécurité devrait adopter ce  jeudi une résolution qui encourage les parties au conflit au Sahara occidental à respecter les droits de l’homme mais sans charger la mission de l’ONU d’enquêter dans ce domaine.  L’exigence d’étendre la mission de la Minurso aux droits de l’homme a été abandonnée par les USA.  En lieu et place, un encouragement des parties à poursuivre leurs efforts respectifs pour promouvoir et protéger les droits de l’homme au Sahara Occidental et dans les camps de réfugiés de Tindouf.

La résolution prolonge, comme tous les ans, le mandat de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso), jusqu’au 30 avril 2014.

Pour rappel, les USA avaient présenté un texte chargeant  la Minurso de surveiller le respect des droits de l’homme, au grand dam de Rabat. Le gouvernement marocain avait réagi très vivement, allant jusqu’à reporter sine die un exercice militaire conjoint auquel devaient participer 1.400 soldats américains et 900 Marocains. Il avait aussi fait pression sur les membres du groupe des amis du Sahara occidental (Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Espagne).

Finalement Washington a renoncé à inclure les droits de l’homme dans le mandat de la Minurso et l’exercice militaire américano-marocain aura lieu en partie. Le projet de résolution souligne l’importance d’avancer dans les négociations sur le Sahara occidental, afin de “contribuer à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel”.

Le texte  réaffirme aussi le soutien de l’ONU à Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. M. Ross, un temps désavoué par le Maroc l’an dernier, vient d’effectuer une tournée régionale qui l’a mené notamment à Rabat et à Laâyoune, la plus grande ville du Sahara occidental.
Source: AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here