Guinée-BSGR Ressource: le FBI arrête Frédéric Cilins

0

4S0A4706.JPGL’affaire BSGR connait un nouveau rebondissement depuis le 14 avril avec l’arrestation  à New York du franco-israélien  Frédéric Cilins, 50 ans,  dans le cadre du Foreign Corrupt Practices Act.   Ce proche du milliardaire israélien Beny Steinmetz, patron de BSGR est accusé d’obstruction à la justice, de tentative de destruction de preuves et de subordination de témoins.  

C’est une mauvaise nouvelle pour la joint venture BSGR-Vale Guinea, attributaire d’une concession miniére de 2,5 milliards de dollars en 2010, et qui fait l’objet d’une enquête menée par les autorités guinéennes sous la conduite du ministre de la justice, Christian Sow, qui voudrait déterminer les circonstances exactes de l’attribution de la concession.

S’il déclare que Frédéric Cilins ne fait pas partie de ses 6 000 employés, BSGR reste silencieux sur le rôle joué par l’homme d’affaires français dans l’obtention de la concession taillée, rappelons-le, dans une concession initiale accordée à Rio Tinto.  D’ores et déjà l’on note une fissure dans le tandem BSGR-Vale.  La firme brésilienne, qui se dit préoccupée, est déterminée à coopérer avec la justice américaine;

Dans cette sombre affaire, le nom d’une des épouses de l’ancien président guinéen, feu Lansana Conté, revient avec insistance. Elle est présumée avoir perçu 2 millions de dollars et des parts dans le tandem aujourd’hui en danger.

 

Source: Guinée, communiqué gouvernemental, Bloomberg

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here