Sénégal: l’argument de Karim Wade (video)

0

Karim Wade2Vous avez sans doute lu que la fortune de Karim Wade  est estimée à  694 milliards de FCFA (environ 1 milliard d’euros).  Qu’il aurait 6 prête-noms d’après le procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement  illicites (CREI). Qu’il a été placé en garde à vue dans l’après midi du  15 avril  en compagnie de  5 de ses proches collaborateurs.  Que ses  avocats ont produit 42  pages pour réfuter les accusations concernant sa fortune subite. Que ledit dossier a été remis à 11H45. Qu’aux environs de 16H  Karim était arrêté.  Mais saviez -vous ce qu’il a dit au  procureur?

 

Face au procureur spécial, l’ancien ministre Karim Wade a rappelé les propos de son pére, tenus il y a quelques années en direction des maires de France : «si vous trouvez dans votre juridiction, un immeuble qui m’appartient, je vous le donne, vendez-le et versez le produit à vos œuvres ».   L’ancien ministre est revenu longuement sur son calvaie: “J’ai été injustement accusé, calomnié, privé de ma liberté d’aller et de venir et de l’affection de mes enfants et de mes proches. L’histoire de notre pays prouve que notre peuple, à juste titre, n’a jamais toléré l’injustice et qu’il l’a toujours sanctionnée en faisant prévaloir la vérité ».

Fonds politiques ou caisse noire

« Monsieur le procureur spécial, poursuit-il, votre enquête a permis d’établir au moins une chose que les gens de bonne foi savaient que le président Abdoulaye Wade a dirigé le Sénégal pendant 12 ans, percevant chaque année les fonds que l’Assemblée nationale, le plus régulièrement du monde, mettait à sa disposition sous forme de fonds politiques, de fonds d’aide et d’assistance, auxquels s’ajoutaient des fonds personnels des amis nantis. Des sommes cumulées qui faisaient des dizaines de milliards. S’agissant de ces fonds, sa famille n’en a jamais profité. Nous n’avons ni immeuble au Sénégal, c’est une maison familiale qui est en train d’être agrandie et rénovée au Point E, à Dakar, à laquelle s’ajoute celle située à Sicap Rue 10 et une maison en construction à Touba. Nous n’avons pas d’appartement à Avenue Foch à Paris, ni de propriété dans la vallée Chevreuse, ni sur les bords de la Loire ».
Des arguments balayés par le procureur qui s’est longuement attardé sur les “sociétés tiroirs” présumées appartenir  à Karim Wade.  Voir video ci-dessous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here