Côte d’Ivoire et Covid-19: le ministre Moussa Sanogo apporte un bémol à propos des paiements anticipés de salaires

0
Moussa Sanogo, ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

Depuis vendredi, une information faisant état de paiement en avance ou anticipé des salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat ivoiriens, circulait sur la toile avec, à l’appui, une circulaire datée du 19 mars 2020, adressée au Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique et portant la signature du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et du ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

Si la nouvelle n’avais pas été prise pour argent comptant, la note, elle, a vite fait de dissiper le doute. Mais, selon le ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, cette information est une rumeur. Assurant que les salaires seront versés, comme à l’accoutumée, aux périodes habituelles de paiement. « Nous voudrions faire remarquer que ces informations sont fausses et visent à semer la crainte ainsi que la panique au sein de la population. Elles traduisent une méconnaissance des règles et procédures qui régissent le règlement des dépenses publiques », a soutenu le ministre Moussa Sanogo.

«Ces rumeurs s’appuient sur la note signée le 19 mars 2020 par les Ministres chargés du Budget et des Finances, donnant instruction au Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité publique de payer les salaires des fonctionnaires, des agents de l’Etat et des agents contractuels des Etablissements publics nationaux, des projets, des Collectivités décentralisées, des Agences d’exécution, des Experts des conventions Bnetd-Régie et des agents contractuels gérés par les sociétés prestataires de service pour le mois de mars 2020 », rappelle le ministre soulignant que c’est une procédure habituelle exécutée au début de chaque année pour certains types de dépenses dont les salaires et les dépenses d’abonnement, en vue d’assurer leur paiement à bonne date.

« Ces dépenses, poursuit le ministre, sont normalement engagées par les gestionnaires des crédits et les ordonnateurs délégués sur le budget de leurs structures, dès qu’ils ont réalisé les formalités administratives d’habilitation à exécuter le budget… Dès que les formalités administratives sont remplies par ces derniers, les dépenses sont régularisées par les acteurs concernés de la dépense publique sur les crédits budgétaires ouverts à cet effet», fait remarquer le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat. Qui appelle par ailleurs la population au calme et au respect des mesures préventives contre le Covid 19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here