csm_report_hp_8ef567aa5cLa Zambie et le Ghana ont rejoint, le 24 avril 2017,   l’African Bond Index, l’indice développé par la Banque Africaine de Développement (BAD) en partenariat avec l’agence Bloomberg pour mesurer les performances des obligations souveraines africaines les plus liquides,  émises en monnaies locales. 

Libellé sous la dénomination AFMISM Bloomberg® African Bond Index (ABABI), l’indice lancé en février 2015, à travers l’Initiative des marchés financiers africains (AFMI), regroupait jusque-là les obligations en monnaie locale de l’Afrique du Sud, de l’Egypte, du Nigeria, du Kenya, du Botswana et de la Namibie.  L’arrivée du Ghana et de la Zambie élargit le portefeuille et donne plus de visibilité aux marchés domestiques, déclare Stefan Nalletamby, Directeur de la BAD en charge du département Secteur financier.

L’indice s’étend désormais aux 8 obligations les plus liquides du continent. L’Initiative des marchés financiers africains vise à créer un environnement permettant aux pays d’accéder aux fonds à différents termes. L’indice AFMISM Bloomberg® African Bond Index apporte aux investisseurs une visibilité pour mesurer la performance des obligations les plus liquides.  Notons que la BAD a aussi approuvé la création, le 7 décembre 2016, du  premier ETF africain sous l’appellation de “African Domestic Bond Fund (AFDB) qui réplique la performance de l’indice ABABI. Le fonds indiciel démarrera au mois de septembre.

Ce contenu pourrait également vous intéresser