Par Ndeye Magatte Kebe 

images-2

MicroSave, en partenariat avec The MasterCard Foundation, vient de lancer un nouveau programme visant à développer des formations en finance digitale adaptées aux marchés africains francophones, apprends un communiqué de la structure.

Le programme devrait bénéficier à plus de 250 fournisseurs de services financiers digitaux dans la région de l’UEMOA, la République Démocratique du Congo, et Madagascar. De plus, un portail de connaissances sur la finance digitale en français sera lancé et positionné comme la « référence » pour s’informer sur les services financiers digitaux. 

La transition de transactions en espèces aux services financiers formels procure des avantages économiques et une stabilité qui profite non seulement aux personnes à faible revenu mais aussi à leurs familles et à l’économie. L’accélération de l’inclusion financière à travers les services financiers digitaux ne peut se réaliser que si les acteurs de l’écosystème comprennent les besoins des clients et comment y répondre par une offre attrayante fournie à travers des canaux accessibles et fiables.

Le programme permettra aux marchés francophones d’accéder à une offre de formation adaptée au contexte local. Il fournira également des données comparatives à l’échelle régionale et un canal d’accès à l’expertise francophone pour les prestataires de services financiers locaux et les institutions gouvernementaux concernées.

Selon MicroSave, les services financiers digitaux sont en pleine expansion dans les marchés ciblés mais sont entravés par des taux élevés d’inactivité des clients et une offre limitée de produits et de services. La formation et l’assistance technique conduiront au développement d’une offre de services adaptés et durables qui réponde véritablement à la demande et optimiseront le potentiel de la finance digitale.

Le Réseau Helix de MicroSave formera le personnel des institutions financières, opérateurs de téléphonie mobile, tiers-parties et autres fournisseurs de services financiers digitaux afin qu’ils comprennent davantage les choix et options qui s’offrent à eux pour planifier leurs déploiements de services financiers digitaux, en particulier à destination des populations non-bancarisées.

Share Button