ethiopian-airlines2

Ethiopian Airlines, l’une des plus grandes compagnies aériennes d’Afrique, a reçu un financement de 159 millions de dollars de la Banque africaine de développement pour financer le programme d’expansion et de modernisation de sa flotte aérienne, selon un communiqué publié jeudi 15 décembre par la BAD.

Le paquet de financement de la BAD intervient quelques semaines après que l’Association du transport aérien international (IATA) a prévu que les compagnies aériennes africaines devraient afficher une perte nette de 800 millions de dollars en 2017 en raison d’un certain nombre de conflits régionaux et de l’impact des faibles prix des produits de base.

« Le soutien de la Banque permettra à Ethiopian Airlines de maintenir l’élan de son plan d’expansion et d’être en bonne voie sur sa feuille de route opérationnelle », a déclaré la BAD dans son communiqué.

La compagnie aérienne d’Addis-Abeba recevra le financement en deux tranches. La première  (environ 85% du paquet) sera couverte par l’Agence africaine d’assurance commerciale, l’agence africaine de crédit à l’exportation, qui fournit également une assurance risque de crédit à la transaction.

Selon l’institution  financière panafricaine, ce prêt d’entreprise vient compléter les interventions antérieures approuvées par la BAD pour soutenir le développement du secteur de l’aviation sur le continent, à partir de ses fenêtres du secteur public et du secteur privé.

Fondée en 1945, Ethiopian Airlines est la compagnie aérienne qui connaît la croissance la plus rapide en Afrique, volant à 95 destinations internationales avec une flotte de 83 avions. En 2014, l’Association du transport aérien international l’a classée comme la plus grande compagnie en Afrique en termes de revenus et de bénéfices.

Ethiopian Airlines met actuellement en œuvre un plan stratégique quinquennal appelé Vision 2025 visant à faire de la compagnie le premier groupe aérien en Afrique avec des centres d’affaires couvrant les services aux passagers, les services de fret, l’entretien, la manutention au sol, la restauration et la formation.

Ce contenu pourrait également vous intéresser