Par Abdoulaye Oumar Sow

nse

La bourse kényane, Nairobi Securities Exchange (NSE), devrait bientôt accueillir son premier fonds indiciel coté (ETF/Exchange Traded Funds) après l’approbation attendue de l’autorité kényane de régulation des marchés des capitaux (CMA), le gendarme de la Bourse de Nairobi.

‘‘Nous avons investis dans de nouvelles infrastructures pour permettre le commerce de nouveaux produits, comme l’ETF, car il se diversifie par rapport aux actions et au négoce d’obligations’’ a dit Geoffrey Odundo, Directeur Général de la NSE.

Les ETF sont une première pour la NSE. Ils permettent aux investisseurs de couvrir leur risque, car ils sont basés sur des actifs sous-jacents tels que des matières premières ou un panier d’actions. Pour M. Odundo, La bourse kényane a également jeté les bases d’un marché des dérivés. “Nous sommes à une phase très imminente du lancement de très nombreux produits. Nous regardons les ETF entrer en jeu” a-t-il déclaré lors d’une réunion des chefs de bourses africaines dans la capitale rwandaise.

À l’instar d’autres bourses en Afrique subsaharienne, le NSE fait face à un manque de liquidités et l’autorité de régulation des Marchés des Capitaux (CMA) a publié des lignes directrices proposées pour permettre aux fonds de négocier sur des titres empruntés sur le marché.

“Les investisseurs pourront désormais prêter des titres à un autre partie, qui pourra ensuite les échanger selon leur vision du marché et pouvoir ensuite les restituer”, a déclaré Odundo sans manquer de manifester son optimisme.