Jean Mermoz Konandi.

La filiale ivoirienne du groupe français Servair a vu son résultat net chuté à 513,56 millions FCFA au premier semestre, soit une baisse de 46,02% par rapport aux six premiers mois de 2015. 

Servair Abidjan impute cette méforme, survenue malgré une légère hausse du chiffre d’affaires semestriel de 3,98% à 5,74 milliards FCFA, à la combinaison de quatre facteurs. Il s’agit de la perte de l’activité « cleaning », la fin du contrat de livraison de prestations à une compagnie maritime, l’arrêt de fournitures de prestations à la compagnie aérienne Brussels Airlines et la faible rentabilité des activités hors aériennes doublée de surcoût d’ouvertures des premiers Burger King.

 

Toutefois, l’entreprise souligne, dans son rapport rendu public ce vendredi, prévoir une amélioration de ses comptes sur le reste de l’année avec la maitrise des charges de lancement et d’ouverture des points de vente Burger King et l’arrivée de la compagnie Corsair qui a signé son retour à Abidjan à la mi-juin dernier.

 

A noter que le marché de la BRVM a réagi à cette annonce avec un recul de 7,47% du cours de l’action Servair à sa clôture ce 30 septembre, soit la plus forte baisse de la journée.

 

Pour rappel, Servair Abidjan s’est diversifié avec l’ouverture d’un premier Burger King dans la capitale ivoirienne en décembre 2015, puis d’un second en avril dernier à l’aéroport international d’Abidjan.

 

Fin 2015, la compagnie avait réalisé un chiffre d’affaires de 10,8 milliards FCFA pour un résultat net de 1,58 milliard.