Louis Rivalland, directeur exécutif du groupe Swan

L’assureur Swan se dit prêt pour racheter 51% des actions de la compagnie Medscheme, spécialisée dans les services administratifs à l’intention des fonds de prévoyance et des polices d’assurance-maladie. Les deux parties ont déjà trouvé un accord. Cependant, le rachat doit être avalisé par  la Competition Commission of Mauritius (CCM) qui mènera une enquête au préalable avant de donner son aval pour la matérialisation de l’opération.

C’est ainsi que la CCM a émis un communiqué, le 31 août dernier, invitant les membres du public et autres parties prenantes, à donner leurs points de vue sur ce projet de transaction.

L’objectif est de déterminer si le rachat des 51% d’actions de Medscheme par le groupe Swan ne sera en pas en défaveur de la concurrence et des consommateurs sur le marché des assurances.

Selon Louis Rivalland, directeur exécutif du groupe Swan, ce rachat a pour objectif d’aider son groupe à améliorer ses services et à être plus performants. « Il nous aidera dans nos projets d’internationalisation, notamment en Afrique, car Medscheme est un service de back office et de gestion d’assurance santé », précise Louis Rivalland.

Medscheme gère en back office des assurances médicales et des fonds de prévoyance. Son activité principale est la gestion d’assurances santé et des opérations associées pour des clients locaux et internationaux, des services d’assurance santé d’entreprise et des fonds de prévoyance. Quant au groupe Swan, il est agréé par la Financial Services Commission (FSC) notamment pour proposer des plans d’assurance santé sur le marché mauricien.

Share Button