mansourfaye

L’accord  de rétrocession a été  signé ce 28 juillet à Dakar entre le commissaire de l’UEMOA chargé de la sécurité alimentaire, Ibrahima Diémé, et le ministre sénégalais de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye.

A travers cet accord, l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA)  rétrocède 452 forages à l’Etat du Sénégal, pour un coût global de huit milliards de francs CFA.
Repartis entre les régions de Tambacounda, Matam, Kédougou Kaolack, Kaffrine et Louga, ces forages dont 420 des 452  équipés de pompes à motricités humaine, ont été réalisés pour le compte du Programme d’hydraulique villageoise et d’assainissement de l’organisation communautaire.

Le ministre sénégalais de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a magnifié l’accord tout en  soulignant  l’importance que l’État du Sénégal accorde à l’amélioration des conditions d’approvisionnement en eau potable des populations rurales.

Pour lui, l’accès à l’eau potable des populations figure dans l’axe 2 du Plan Sénégal Émergent (PSE) et constitue l’un des objectifs majeurs de la stratégie de développement économique et social du gouvernement du Sénégal.