La production de pétrole du Nigeria s’est contractée d’au moins 500.000 barils par jour (bpj) en raison des attaques contre ses installations pétrolières. Une série d’attaques revendiquées par une nouvelle organisation disant s’appeler les Vengeurs du delta du Niger, ont entraîné d’importantes perturbations dans le secteur pétrolier nigerian. Des sources alarmistes estiment que la production est même tombée sous le million de barils par jour.
Des sites exploités par des compagnies telles que Shell , ENI ou Chevron ont été attaqués par cette organisation qui entend réduire à zéro la production du premier exportateur de pétrole d’Afrique. Garba Deen Muhammad, porte-parole de la compagnie publique nigériane NNPC, réfute le fait Ue  la production du Nigeria soit tombée sous le million de barils par jour.

“Notre position avant les attaques était à 2,2 millions de bpj mais les attaques ont affecté la production à hauteur d’environ 600.000 à 700.000 barils, donc notre niveau de production actuel tourne autour de 1,6 million de bpj”, a-t-il déclaré.

Ce contenu pourrait également vous intéresser