cococola

En visite en Côte d’Ivoire, Nathan Kalumbu, président de Coca-Cola Eurasia & Africa Group a annoncé le projet de la multinationale d’investir dans la production de jus, en particulier de jus d’ananas, fruit dont le pays est l’un des principaux producteurs en Afrique.

Au terme d’une audience avec le président ivoirien Alassane Ouattara, ce 7 avril, N. Kalumbu a salué les réformes engagées qui incitent les sociétés ou multinationales comme Coca Cola à avoir une « confiance certaine » dans le pays et d’y faire des investissements importants, indique un communiqué de la présidence ivoirienne.

En outre, le Zimbabwéen a souligné l’intention du groupe de s’approvisionner en matière première en Côte d’Ivoire, le pays étant le premier producteur mondial de Cola, l’un des intrants de la boisson.

Sur le plan local, la marque américaine embouteillée par le groupe français Castel, reste le leader du marché du soda. Mais elle doit compter sur la concurrence de son rival Pepsi, et aussi du nouvel arrivant, American Cola produit par la NBCI (la nouvelle brasserie de Côte d’ Ivoire) qui mise sur des prix plus accessibles.

Entre 2010 et 2020, la firme basée à Atlanta, aux Etats-Unis, projette des investissements à hauteur de 17 milliards de dollars en Afrique, un programme qui intègre le plan d’investissement prévu en Côte d’Ivoire, a précisé Nathan Kalumbu.

Ce contenu pourrait également vous intéresser