RAMSuite au reportage diffusé dans l’émission “Pièces à conviction” de la chaîne France 3 sur le scandale “Pay to fly”, Royal Air Maroc entend saisir la justice.

La compagnie nationale marocaine dénonce des “propos mensongers” de la responsable d’un cabinet lituanien citée longuement dans le reportage. Cette personne, «témoin à charge», estime  que la RAM recourt à la formation des pilotes étrangers sans “exiger des évaluations préalables”.  Une accusation vivement réfutée par la compagnie qui compte saisir la justice.

Dans un communiqué, la RAM affirme qu’elle n’a jamais collaboré avec ledit cabinet et que la formation des pilotes étrangers “n’a aucune vocation commerciale”. La compagnie regrette que le reportage soit basé “sur un faux témoignage pour avancer des conclusions erronées”. Une affaire qui ne va pas en rester là.

 

Share Button