2015-12-29-10-11-23--378476236

La croissance économique de la zone UEMOA (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest) s’est établie à 7% au cours du troisième trimestre 2015, informe le bulletin statistique trimestriel de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dont Financial Afrik a obtenue copie. Une évolution en phase avec le premier semestre qui s’est soldé par 6,2% de croissance du PIB au premier trimestre et 7,1% au second.

La croissance continue, comparativement au second trimestre, d’être portée par le dynamisme du secteur tertiaire, en hausse de 3,1 points, contre 2,2 points pour le secteur secondaire et 1,7 point pour le secteur primaire.

Selon l’institution, cette performance s’effectue tout de même dans un contexte de « fragilité de la reprise économique dans la plupart des pays industrialisés et la poursuite du ralentissement de la croissance dans les principaux pays émergents », avec un impact négatif sur les cours des principaux produits exportés par la zone sur la période : les cours moyens du café, de l’or, du caoutchouc et du coton se sont repliés respectivement de 16,3%, 12,3%, 3,7% et 3,1%, note le rapport, à contrario d’une spéculation comme le cacao dont le cours est resté relativement stable, +0,6% sur un an.

L’inflation, en glissement annuel, est ressortie à 1,5% à fin septembre 2015, contre -0,4% un an plus tôt en raison du renchérissement des produits alimentaires « du fait essentiellement de l’insuffisance de l’offre » de produits vivriers. Une progression atténuée toutefois par la baisse des prix à la pompe du carburant dans la plupart des pays de l’union, en ligne avec le repli des cours mondiaux du pétrole, souligne le rapport.

Au niveau des échanges extérieurs, l’on relève une amélioration du déficit commercial des Etats à 263,2 milliards de FCFA au troisième trimestre 2015 contre 481,6 milliards relevés à la même période de 2014, en partie liée à « la décélération des importations significativement impulsée par la détente des prix des produits pétroliers ».

La croissance économique de l’UEMOA devrait s’établir à nouveau à 6,6% au terme de l’année selon les estimations de la BCEAO (comme en 2014), soit 2,5 points de plus que celle attendue en Afrique noire sur la base des projections de la Banque mondiale.

Ce contenu pourrait également vous intéresser