Le groupe Cofina s’apprête à ouvrir son capital à des institutionnels, une suite logique à l’évolution des activités de la spécialiste de la mésofinance qui compte étendre son réseau de 3 à 7 pays.

 

«Quelque soit le partenaire, Cofina continuera à garder sa marge de manœuvre opérationnelle», a déclaré Jean Luc Konan, le PDG de l’institution, dans une interview exclusive à Financial Afrik. Lire l’interview en entier.

 

Ce contenu est réservé aux membres munis d'un pack abonnement Premium.
Si vous ne possédez pas d'abonnement vous pouvez choisir une des options suivantes :

Devenir premium  Acheter cet article  


 

NB: cet entretien est un extrait du dossier “Les moteurs de la bancarisation en Afrique” en kiosque du 15 juillet au 15 septembre.