Selon un rapport publié par la direction nationale de la statistique, l’inflation au Ghana a empiré en juin 2015 pour se hisser à 23,1% contre une base révisée de 18,3% en mai 2015.

La baisse continuelle du cédi (monnaie locale) face au dollar américain et la hausse des prix du ciment font partie des catalyseurs de la hausse du coût de la vie dans l’ancienne Gold Coast.
L’inflation galopante que  connait  le pays devient un défi économique qui s’ajoute à la baisse des revenus d’exportations de l’or et du pétrole.

Rappelons que le Ghana a débuté, en avril dernier, un programme triennal visant à restaurer sa stabilité fiscale et réduire son niveau d’endettement.
Le ministre des Finances, Seth Terkper,  avait annoncé que le déficit budgétaire devrait culminer à 7,3 % du produit intérieur brut (PIB) à la fin 2015  contre un taux de 6,5% prévu initialement.

Ce contenu pourrait également vous intéresser