La compagnie aérienne Corsair International a signé avec le Sénégal une charte d’engagement pour réaffirmer la volonté commune de développer l’économie et le tourisme du pays africain. La baisse régulière des prix entre Paris et Dakar devrait stimuler la croissance du trafic.

A l’occasion d’une conférence de presse à l’aéroport de Dakar-Léopold Sédar Senghor par le Ministre du Tourisme et des Transports, Abdoulaye Diouf Sarr et Pascal de Izaguirre, Président de TUI France et PDG de Corsair, une charte d’engagement a été signée pour réaffirmer la volonté commune de développer l’économie et le tourisme du Sénégal.

Pour le Groupe TUI France, cette signature «est l’aboutissement d’un engagement de plus de 30 ans, que ce soit au travers de ses activités touristiques avec la marque Nouvelles Frontières ou de son pôle aérien avec la compagnie aérienne Corsair ».

Depuis l’ouverture de la ligne en novembre 2012 en vol régulier, Corsair « s’est attachée à participer au développement économique du Sénégal, notamment en réduisant de manière significative les tarifs aériens, en favorisant l’essor de la fréquentation touristique ainsi que l’augmentation des volumes de fret ». Elle rappelle ainsi que depuis cette date, les tarifs ont baissé de 30% conjointement à une augmentation du trafic de 50% ; et sur les six premiers mois de l’exercice 2014/2015 (octobre à mars), le prix moyen des billets Corsair a de nouveau baissé de 10%, « permettant ainsi de continuer à stimuler la croissance du trafic ».

Rappelons que le pays vise la barre des 3 millions de touristes d’ici dix ans. Le ministre a rappelé : « la réduction de moitié des taxes passagers et sûreté, la suppression du droit de timbre et du visa sont des décisions importantes visant à rendre la destination plus compétitive.

Ce contenu pourrait également vous intéresser