L’argent fait le bonheur…surtout en Afrique

3

milliardaire africainNous connaissons tous cet adage populaire : « L’argent ne fait pas le bonheur ».

En effet, malgré la multiplication incessante des biens matériels dans nos sociétés, on a jamais autant compté de cas de dépressions, de personnes qui n’ont pas le moral.

Ceci me fait penser à ce que m’avait dit un jour un ami africain (ayant vécu en Afrique) : « Vous les européens, vous avez des maisons, des douches, plus que ce qu’il vous faut pour manger, du fric, et pourtant, vous n’êtes pas heureux. Faut être fou ! »

Il est en effet difficile d’ériger l’argent et les richesse matérielles comme seule cause du bonheur d’un individu. D’ailleurs, notre vie ne s’axe pas uniquement autour de l’argent. Nous avons d’autres centres d’intérêts, comme les loisir, la construction d’une famille, bien manger..

Bref, m’étant levé ce matin en mode intellectuel, j’ai décidé de disserter à ce sujet. Puisque vous êtes mes lecteurs, et que vous m’aimez beaucoup, vous allez le lire parce que tel est mon bon plaisir. Jusqu’au bout !

L’argent : Une nécessité pour certains plaisirs

Si effectivement nous avons d’autres centres intérêts que l’argent, comme les loisirs, s’occuper de nos familles..etc, celles-ci nécessitent justement d’avoir de l’argent.

En effet, on né, puis on grandit, on va à l’école, on étudie, on redouble, on commence à travailler, on se marie. Tout cela coûte de l’argent, du berceau à la fondation d’une famille, jusqu’à la mort.

Prenons l’exemple d’un père de famille. Ce dernier souhaite (généralement) le bien de sa femme et de ses enfants.

Il voudra, pour faire plaisir à Madame, lui offrir une escapade amoureuse de temps en temps, dans un lieu de vacances, pour lui témoigner son affection.

Son objectif est de faire plaisir à sa femme, mais pour cela il va devoir passer en caisse.

Si l’argent fait défaut à ce moment là, il ne sera pas en mesure de payer les notes d’hôtels et de restaurant.

Si l’argent au contraire ne manque pas, il aura réussi fait le bonheur de sa femme indirectement au moyen de l’argent. On en conclut donc que l’argent peut contribuer au bonheur, s’il est utilisé à bon escient.

A cela, lorsque les moyens financiers manquent cruellement, on se retrouve dans des situations peu enviables, et que cela peut contribuer au malheur.

Devoir mendier est un exemple de situation peu enviables, parce que la misère est une chose très difficile à vivre.
Voilà c’est tout pour le premier point, on passe au deuxième.

Les limites du bonheur par l’argent

Oui mais voilà, il y a un phénomène qu’il convient de relever : c’est la lassitude que peuvent engendrer les richesses. En effet, reprenons l’exemple du mari qui emmène son épouse voyager en vacances. S’il le fait une fois, elle sera ravie. Mais s’il décide de l’emmener en vacances toutes les semaines, arrivera forcément un moment où l’épouse n’en sera plus réjouie :

« Et d’ailleurs au fait, t’as pas d’autres choses à faire que de gaspiller notre argent, retourne donc travailler , je n’ai aucune envie de voyager cette semaine »

C’est le phénomène de la lassitude : mangez par exemple tous les jours votre plat préféré, et dans deux semaines vous n’en supporterez même plus la vue. Eh bien pour l’argent, c’est finalement la même chose, même quand vous êtes multimiliardaire.

Quand vous aurez fait le tour de tous les plus beaux palaces du monde entier, de tous les restaurants 3 étoiles, des jet privés, des yacht, et des voitures de luxe, vous finirez par vous en lasser.

Mais alors, pourquoi associons nous l’argent au bonheur ?

Pour la même raison que ce que celle qui faisait penser à mon ami africain que l’Europe était un paradis : Parce qu’il y a énormément de choses à acheter, et qu’on ne peut pas toutes se les payer.

On en conclut donc à tort, compte-tenu du fait que ces choses peuvent évoquer des désirs en nous, que la raison pour laquelle nous ne sommes pas heureux, c’est parce que nous ne possédons pas ces choses.

En vérité, si nous les avions, elles ne nous intéresseraient pas longtemps.

Ce phénomène peut se vérifier sur des petites choses. Ainsi lorsque vous faites l’acquisition de votre nouveau Smartphone Xperia Z3, pendant les deux premières semaines, vous serez très heureux et le manierez avec un grand soin. Vous utiliserez toutes ses fonctions, et ne le lâcherez plus.

Pourtant 1 an plus tard, la coque sera rayé, et vous n’en aurez plus grand chose à faire. Vous le maintiendrez dans votre poche, surtout en raison de ses propriétés fonctionnelles.

Bref, j’en conclue donc que l’argent est indispensable, en proportion raisonnée, pour vivre correctement, et donc faire le bonheur de l’individu.

J’en conclue également qu’à partir du moment où l’on manque d’argent on peut avoir de sérieux problèmes, et sombrer dans le malheur.

Enfin, j’en arrive à la conclusion finale que le bonheur généré indirectement par l’argent ne peut être que limité, et qu’il est parfaitement possible d’être riche et malheureux.

Donc en somme, j’en arrive donc à ce que je vous disais au début : « L’argent ne fait pas le bonheur », mais il fallait impérativement que je vous témoigne mes talents de philosophes, afin qu’il soit établi aux yeux de tous, que les génies comme moi sont souvent sous-estimés.

Il faudra probablement que j’attende quelques centaines d’années après ma mort, pour que ma vivacité d’esprit, mon intelligence et mon humilité profonde soient enfin connues de tous.

En attendant, je vous propose un autographe au prix exceptionnel de 1580€, vous pouvez me les lâcher, de toutes façons, comme je viens de vous l’expliquer « L’argent ne fait pas le bonheur ».

 

Source: http://www.argent-sur-internet.net/l-argent-fait-le-bonheur-vrai-ou-faux

3 Commentaires

  1. Et moi qui aimait pourtant lire #Financialafrik. Cet article « L’argent fait le bonheur… Surtout en Afrique » dont le reflet est celui d’une Afrique matérialiste et dépourvue de vue panoramique l’effet pervers de l’argent. Tout ça basé sur juste une opinion d’un #AmiAfricain… Hélas

    • Cher lecteur,
      Nous ne partageons pas forcément cette opinion d’une contribution externe que nous avons mise à la disposition des internautes.
      Merci de votre intérêt.
      La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here