DEVANT UN PARTERRE D’ANALYSTES FINANCIERS ET DE JOURNALISTES, LA SOCIÉTÉ CEREALIS A TENU HIER MARDI 9 DÉCEMBRE À LA BOURSE DE TUNIS UNE COMMUNICATION FINANCIÈRE À L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA PÉRIODE DES SOUSCRIPTIONS À L’OPF DE LADITE SOCIÉTÉ, ET DURANT LAQUELLE SON PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL, KARIM GAHBICHE, A PRÉSENTÉ LES GRANDS AXES DE LA STRATÉGIE DU DÉVELOPPEMENT DE L’ENTREPRISE SUR LA PÉRIODE 2014-2018.

Le premier responsable de la société CEREALIS a déclaré que le business plan est axé sur le renforcement du réseau de distribution et la prise de nouvelles parts de marché pour les deux principales catégories de produits, snacks salés et snacks sucrés, en
l’occurrence, d’une part, et sur l’accroissement des capacités de production et de stockage correspondant en ligne avec les objectifs de ventes visés, d’autre part.

Le PDG de CEREALIS a également fait savoir que le management vise à maintenir une position de leader sur le marché local des snacks salés avec une part de marché de l’ordre de 65%.

La société va ainsi engager un investissement de 3 millions de dinars au titre de nouveaux équipements et d’une construction à usage d’entrepôt de stockage tout en lançant d’importantes campagnes publicitaires et en améliorant la maîtrise de ses achats dans unBcontexte concurrentiel et inflationniste.

Par ailleurs, CEREALIS vise à atteindre une part de marché d’environ 7,5% à horizon 2018 dans le secteur des snacks sucrés, en maîtrisant les achats à travers une production en interne de certains intrants. De ce fait, la société Bolério devra réaliser un investissement de 1,9 millions de dinars correspondant à l’acquisition d’équipements servant à fabriquer des intrants.

PERSPECTIVES 2018

Sur la période 2014-2018, CEREALIS table sur une évolution de 20,7% de ses revenus. Une croissance tout à fait réaliste eu égard aux réalisations historiques de la société (26,2%). Les ventes des snacks salés devront enregistrer une croissance moyenne (2014-2018) de 15,3%. Sa part dans le CA consolidé passe ainsi de 86,8% à fin 2013 à 60,8% à fin 2018. La croissance des réalisations prévisionnelles s’inscrivent en retrait par rapport aux réalisations historiques (20,2%) et ce, afin de tenir compte de nouveaux entrants potentiels, ainsi que de l’arrivée progressive de Interdis et Bolério à un rythme de croisière.

PLACEMENT DÉJÀ CLÔTURÉ

Le directeur général de l’intermédiaire introducteur, AXIS Capital Bourse, Férid Ben Brahim, nous a confié en marge de la communication financière que les placements privé (2,1 millions de dinars) et global (4,1 millions de dinars) sont d’ores et déjà clôturés dès le premier jour de la souscription. M. Ben Brahim a estimé que l’OPF sera souscrite plusieurs fois.