Diplômé de HEC Paris, Professeur Agrégé en sciences de gestion, le Sénégalais Ababacar MBENGUE est bien connu des milieux académiques français et africain. Plusieurs fois président du concours d’Agrégation CAMES, c’est l’un des meilleurs techniciens africains du management stratégique qui a pris la tête de Knowdys Consulting Group. Son ambition : rivaliser avec les plus grands cabinets anglo-saxons sur le continent africain.

 

Awa Diallo : Qu’est-ce qui pousse un Agrégé de gestion à prendre la tête d’un Cabinet d’intelligence économique et stratégique spécialisé sur l’Afrique ?

 

Ababacar MBENGUE : C’est d’abord le fruit d’une rencontre opportune, à Libreville, avec le fondateur du Groupe Knowdys, Guy GWETH. Une rencontre aussi improbable que miraculeuse. Beaucoup s’est joué dans les circonstances de cette rencontre. Pour le reste, notre passion commune pour le continent africain et la teneur de plusieurs échanges et initiatives communes étalés dans le temps et dans l’espace nous ont naturellement et rapidement conduits à décider de fédérer nos actions pour, ensemble, contribuer à bâtir notre Continent à travers le conseil, la formation et la recherche dans nos domaines de compétences respectifs que sont le management stratégique et l’intelligence économique et la due diligence.

 

Le Groupe Knowdys est un jeune cabinet très dynamique qui est déjà le leader incontesté dans le secteur de l’intelligence économique et de la due diligence sur l’Afrique. De mon côté, à travers mes activités scientifiques de chercheur et mes activités professionnelles de formateur et de consultant en management stratégique, je cherchais de longue date le meilleur moyen de transférer les résultats les plus pointus de la recherche en management stratégique aux entreprises présentes en Afrique. Mon arrivée à la tête du Groupe Knowdys permet d’apporter du poids et de la technicité scientifiques et méthodologiques puisés dans le domaine du management stratégique et de les combiner avec la force d’une organisation leader sur son marché, très professionnelle, respectée, particulièrement flexible et rompue aux réponses d’urgence dans le secteur de l’intelligence économique en Afrique.

 

La conjoncture actuelle et à venir place l’Afrique au cœur de puissants enjeux stratégiques (scientifiques, économiques, culturels, sociaux, environnementaux…). Il est absolument vital de fédérer les meilleurs profils pour répondre aux exigences actuelles et futures de cette conjoncture. Le Groupe Knowdys est actuellement le mieux positionné pour répondre à ces exigences. L’immense défi qui s’offre à lui est de maintenir voire renforcer ce leadership. Cela passe par un effort continu d’amélioration qui sera alimentée par deux sources principales : d’une côté, la recherche scientifique et, de l’autre, la préservation de ses valeurs initiales fortes, entre autres, le culte de l’excellence et un partenariat étroit avec ses clients. Je viens participer à relever cet exaltant défi avec l’intime conviction que le Groupe Knowdys jouera un rôle de tout premier plan dans l’Histoire économique et stratégique du continent africain.

 

En effet, dès ma première rencontre et mes premiers échanges avec Guy GWETH, j’avais acquis et exprimé ma certitude que la combinaison de l’intelligence économique et du management stratégique était le cocktail magique pour ré-enchanter le génie stratégique africain. Par ailleurs, le fait d’être moi-même un Africain, d’être un ancien Enfant de Troupe éduqué et formé pendant sept années dans un contexte panafricain, au Prytanée Militaire de Saint-Louis du Sénégal, d’être un diplômé de l’école HEC de Paris et d’avoir habité plusieurs décennies hors d’Afrique m’a convaincu que je pouvais et devais accepter d’emprunter cette voie.

 

Une rencontre opportune, un défi fabuleux et une intime conviction. C’est finalement ce triptyque qui a poussé l’Agrégé de gestion que je suis, entre autres, à prendre la tête du Cabinet d’intelligence économique et stratégique spécialisé sur l’Afrique qu’est le Groupe Knowdys.

 

Pourquoi les États et les grandes entreprises d’Afrique préfèrent-ils faire confiance aux Cabinets internationaux, plutôt qu’aux Africains ?

 

Une première explication est que les Cabinets internationaux bénéficient/bénéficiaient généralement d’un préjugé favorable (une présomption de compétence, une image positive…) et, qu’à l’inverse, les Africains souffrent/souffraient généralement d’un préjugé défavorable. Une deuxième explication, complémentaire, est davantage rationnelle : dès lors que des préjugés sont largement présents et partagés, il devient plus rationnel (moins risqué, plus commode) pour un décideur public ou privé d’aller dans le sens des préjugés et de choisir un cabinet international. En cas de mauvaise recommandation, ce décideur pourra toujours prétendre qu’il avait choisi le meilleur prestataire (le Cabinet international) et obtenir l’indulgence des juges, ce qui lui eût été refusé s’il avait choisi un Cabinet africain. Néanmoins, il existe de plus en plus d’exemples de Cabinets africains qui gagnent la confiance des décideurs publics ou privés. Le Groupe Knowdys ne négligera aucun effort pour que l’expertise africaine soit davantage et plus justement reconnue.

L’Afrique a-t-elle encore besoin de conseils étrangers dans les domaines de la stratégie, du management ou de l’intelligence stratégique ?

 

Oui, probablement. On a toujours besoin de conseils. Un conseil étranger peut éventuellement apporter un point de vue différent, original, parfaitement crucial. Mais il peut faire des recommandations parfaitement inadaptées par méconnaissance de spécificités locales déterminantes. Le conseil local peut énoncer des conseils très pertinents. Mais il peut également manquer d’ouverture et de créativité. De manière générale, il existe de conseils compétents Africains et non Africains tout comme il en existe d’incompétents, Africains ou non Africains. La priorité, c’est la compétence. Ce qui est à combattre et à bannir, ce sont les préjugés et les mauvais choix. De ce point de vue, l’avantage décisif d’un groupe comme Knowdys est qu’il est à la fois africain et international. Le fondateur et le CEO de Knowdys sont des Africains, les équipes sont composées d’Africains, d’Asiatiques, d’Européens et d’Américains. Mais ce qui prime, c’est la qualité de leur expertise, l’adhésion à des valeurs fortes, et la foi qu’ils ont dans l’émergence de l’Afrique.

 

Comment expliquez-vous que la plupart des consommateurs de services d’intelligence et de due diligence en Afrique demeurent étrangers ?

 

Une explication est que les entreprises étrangères sont souvent internationales et ont une plus grande probabilité d’être sensibilisées aux bénéfices de l’intelligence économique. Les décideurs publics et privés Africains sont insuffisamment conscients des enjeux de l’intelligence économique et stratégique et de la due diligence. Sensibiliser ces décideurs Africains et conquérir les entreprises et clients africains est un objectif prioritaire et constitue un vecteur de croissance à fort potentiel pour le Groupe Knowdys.

 

Les experts africains de la Diaspora ont-ils une carte à jouer dans la croissance et l’émergence des économies africaines ?

 

Oui, clairement. À certains égards, ils combinent les qualités des Africains et des étrangers (assez bonne connaissance du contexte africain et très bonne exposition aux idées et réalités existant à l’étranger/hors d’Afrique). Il s’agit de parvenir à tirer le meilleur parti des membres de la Diaspora en capitalisant sur leur esprit d’initiative et leur sens entrepreneurial, leur expérience, leurs compétences et leurs ressources, en intégrant leurs valeurs d’engagement pour l’Afrique et d’ouverture sur le monde. L’enracinement et l’ouverture sont les deux facteurs de succès nécessaires comme conditions de base d’innovations pertinentes. Les experts africains de la Diaspora peuvent contribuer significativement sur cet aspect.

 

Peut-on s’attendre à voir Knowdys récupérer les parts de marchés détenues par les grands Cabinets anglo-saxons sur le marché africain ?

 

C’est l’objectif visé. Nous sommes déterminés à l’atteindre et il a toute chance d’être atteint.

 

Auriez-vous un message à l’adresse des décideurs économiques africains ?

 

L’Afrique est sans conteste le continent des opportunités d’affaires pour une économie mondiale en quête de croissance durable. Les investisseurs étrangers sont et seront de plus en plus attirés par ce nouveau pôle de croissance.

Pour les décideurs publics et privés africains, cela signifie que les investisseurs étrangers seront à terme massivement présents en Afrique. Cette arrivée massive d’acteurs nouveaux avec des logiques et des méthodes nouvelles rend inéluctable pour les décideurs économiques africains une « mise à niveau » consistant à maîtriser le nouveau langage et les nouveaux codes des acteurs de cette nouvelle économie, ouverte, hyperconcurrentielle, multi-acteurs et multipolaire. Cette mise à niveau permettra aux décideurs publics et privés africains non seulement de pouvoir résister à la concurrence étrangère en Afrique mais également leur donnera les moyens de se positionner stratégiquement en acteurs à part entière, soit en partenaires des nouveaux arrivants, soit en concurrents de ces nouveaux arrivants, en Afrique ou partout dans le reste du monde.

C’est à cet accompagnement dans la mise à niveau stratégique que le Groupe Knowdys invite les décideurs économiques africains dans le cadre d’un véritable partenariat.