Khalifa SallL’agence Bloomfield Investment Corporation a attribué la note BBB+ à long terme et A3 à court terme  à la municipalité de Dakar, première ville de la zone CFA à solliciter une telle prestation. Il s’agit d’une étape importante vers l’emprunt obligataire de 20 milliards de FCFA prévu courant 2014.

C’est la première fois qu’une ville de la zone CFA sollicite le marché financier régional dans un contexte international marqué, rappelons-le,  par la  la faillite de la ville américaine de Détroit et, avec elle, la  question de la marge de liberté qu’un Etat doit concéder à une ville dans sa politique de financement .

L’emprunt  permettra à la capitale sénégalaise, qui compte 1,1 million d’habitants et concentre 75% du chiffre d’affaires des entreprises du pays,  de financer la modernisation de ses espaces commerciaux.

Les observateurs voient à travers cette notation signifiant un risque extrêmement faible la qualité du leadership de Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar plutôt qu’une situation financière solide. Certes, l’exercice 2012 s’est soldé par un excédent d’environ 7 milliards de FCFA. Mais il faudra, ainsi que  le relèvent  nombre d’analystes, retraiter ce montant du concours spécial de 12 milliards de FCFA accordé à la  ville par l’Etat. A l’instar de toutes les métropoles africaines, Dakar fait face à la baisse des recettes des taxes locales et à la montée des dépenses d’ investissements.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser