Noel KL’économiste congolais Noël K. Tshiani, auteur de « La bataille pour une monnaie nationale crédible » impute l’effondrement du Franc congolais en RD Congo sur les 15 dernières années au «manque de distance suffisante entre la Banque centrale et la branche exécutive du gouvernement et à l’absence d’une vision de développement du secteur financier ».
Réfléchissant sur la « monnaie nationale crédible au Congo-Kinshasa », il évoque les « écarts de gouvernance et les conflits d’intérêts entre l’autorité monétaire et certaines institutions financières de premier plan ».

Il cite également « la qualité insuffisante des produits et services de la Banque centrale, l’absence d’incitations appropriées pour le personnel de la Banque centrale, le comportement affairiste de certains de ses dirigeants ainsi que les ressources inadaptées de la Banque, notamment, infrastructures physiques, systèmes d’information, procédures de fonctionnement et de gestion de risques ».

Noël Tshiani pense que ces déficiences amplifient les conséquences dans un contexte national marqué par « un environnement politique instable durant plusieurs années ; un manque de cohésion entre les politiques monétaire et budgétaire ; l’absence de stratégie cohérente de développement du pays et de politiques économiques et financières saines ; l’absence de discipline budgétaire et fiscale ainsi que l’insuffisance de la production nationale et la mauvaise gestion des ressources à  maints niveaux ».

 Lire le reste de l’article dans Le Potentiel

Ce contenu pourrait également vous intéresser