Au premier trimestre 2022, le produit intérieur brut (PIB) réel du Sénégal, corrigé des variations saisonnières (CVS), s’est replié de 2,2%, par rapport au trimestre précédent, selon les données de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) basée à Dakar. <<Ce résultat est imputable à la régression des activités des secteurs secondaire (-8,3%) et tertiaire (-0,3%)>>, explique l’ANSD dans sa publication Note sur les comptes nationaux trimestriels. En outre, poursuit l’ANSD, les taxes nettes de subventions sur les produits ont également fléchi de 5,6%. S’agissant des composantes de la demande, en variation trimestrielle, la formation brute de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis