A l'écran, Marlene Ngoyi
De notre Envoyée spéciale au Caire, Amadjiguéne Ndoye La Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) a ce qu’il faut pour relever ses défis en misant sur l’importante population de jeunes en croissance rapide sur le continent, et ce en créant plus d’emplois et d’opportunités d’entrepreneuriat pour ces derniers. Un volet que doivent nécessairement prendre en compte les États selon Bolanle Austen-Peters, fondateur de Terra Kulture et BAP Productions, qui a remis en question la détermination des décideurs africains à autonomiser les jeunes. « Si nous ne pouvons pas donner aux jeunes les moyens de réaliser les rêves de l’AfCFTA, que


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis