L’agence de notation financière GCR (Global Credit Rating) a attribué au secteur nigérian des institutions de microfinances un score de risque de « 3,0 ». Ce qui représente des ajustements négatifs de 0,5 par rapport à la note de 3,5 des banques de dépôt («DMB»).Cette contre-performance, selon l’agence de notation, est due à ce que le secteur de la microfinance a manqué de financement de la part de la Banque Centrale, mais également d’autres sources de financement externes.L’agence a également souligné que la qualité des actifs tend à être plus faible pour ces institutions de microfinances compte tenu de leur


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis